Et ça se garde?

Et ça se garde?Oui! Mais cela dépend des vins. Des petites cuvées sur le fruit le perdrons avec le temps alors que certaines plus complexes, tanniques et acides s’assoupliront et donneront une bouche plus ronde. Alors il suffit de suivre les conseils de votre cher caviste.

Contrairement à une idée reçue, les sulfites ne permettent pas à un vin de se garder. Le SO2 a comme rôle de stériliser et stabiliser le vin mais il n’est en aucun cas le gage d’un bon vieillissement. Les critères pour une bonne garde sont: le millésime (plus ou moins sec, ensoleillé…) l’acidité, la maturité du raisin, la richesse du terroir et du sol (entretenu par une biodiversité riche et féconde, absent de toutes interventions chimiques de l’homme.)

En revanche, cette absence relative de sulfite rend le vin fragile aux transports et aux grands écarts de température.
Il est donc fortement conseillé de le garder dans un endroit assez frais, loin des grosses chaleurs (température idéale inférieure à 15°C), et de le transporter dans une glacière en été. Il est préférable de laisser se reposer le vin après un long trajet, car comme vous, cela peut le fatiguer!

La garde est parfois complexe car personne n’est à l’abri d’une envie compulsive de faire retentir le doux son du tire-bouchon. (Carafons a vérifié pour vous)